L’OFFRE DE RECONVERSION PROFESSIONNELLE

  • L’élaboration des programmes de formation,
  • La constitution d’un répertoire des partenaires offrant des formations non développées au CNRPH, en liaison avec la Cellule de la Coopération, des Affaires Juridiques et du Contentieux ;
  • Le placement des apprenants pour le perfectionnement ;
  • Le marketing des objets fabriqués au Centre, en liaison avec la Cellule de la Coopération, des Affaires Juridiques et du Contentieux ;
  • La coordination des activités des ateliers ;
  • L’élaboration des projets individuels d’apprentissage et de réinsertion professionnelles des pensionnaires et apprenants ;
  • Le placement professionnel des Personnes à besoins éducatifs spéciaux en fin de formation, en liaison avec la Cellule de la Coopération, des Affaires Juridiques et du Contentieux ;
  • La recherche du financement auprès des partenaires, en liaison avec la Cellule de la Coopération, des Affaires Juridiques et du Contentieux ;
  • L’élaboration des programmes annuels d’insertion ; de réinsertion et de reconversion professionnelle bancables et à soumettre aux partenaires, en liaison avec la Cellule de la Coopération, des Affaires Juridiques et du Contentieux ;

Le CNRPH  dispose actuellement en son sein  de sept (07) ateliers  à savoir :

  • Atelier de couture et décoration
  • Atelier de broderie-tricotage ;
  • Atelier de menuiserie Bois Ebénisterie ;
  • Atelier de cordonnerie ;
  • Atelier d’Arts Graphiques ;
  • Atelier des TIC.

Les apprenants dont l’âge varie entre 15 et 35 ans  admis en atelier  sontreçus à régime d’externat, et la durée de la formation est de trois (03) ans, voir plus selon les capacités d’appréhension de chaque apprenant. La formation est sanctionnée par une attestation de fin de formation, et la remise d’un pécule de réinsertion pour ceux des apprenants se trouvant dans une situation de vulnérabilité.

En dehors de tous ces ateliers de formation, le service dispose aussi d’une unité d’encadrement psychopédagogique. Celle-ci assure l’encadrement de toute personne désireuse de suivre une formation professionnelle, mais qui accuse un retard scolaire ou n’ayant jamais été à l’école afin de mieux les préparer aux cours théoriques dans les ateliers.

S’agissant du volet de la reconversion professionnelle, celle-ci est une démarche visant à changer de métier au cours de sa carrière. En ce qui concerne le CNRPH, la reconversion professionnelle résulte le plus souvent à une incapacité d’une personne à exercer son ancienne activité après la survenue du handicap. Dans ce cas, la personne victime d’une maladie handicapante est orientée vers une nouvelle activité ceci l’évitant d’être dépendante par rapport à son handicap. Le plus souvent, le CNRPH est appelé à collaborer avec les employeurs des personnes handicapées quiexerçait un métier avant la survenue du handicap.