Historique du CNRPH

Le Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées Cardinal Paul Émile LÉGER (CNRPH) est un Établissement Public administratif doté de la personnalité juridique et de l’autonomie financière.

Il est placé sous la tutelle technique du Ministère chargé des affaires sociales et sous la tutelle financière du Ministère chargé des Finances.

Sur le plan géographique, le CNRPH est situé dans la région Centre, précisément à la périphérie Ouest de la ville de Yaoundé (Capitale politique du Cameroun), département du Mfoundi, Arrondissement de Yaoundé VIe, quartier Etoug-Ebé, considéré comme siège.

Ce domaine siège s’étend sur une superficie de neuf (09) hectares. Quatre (04) hectares seulement ont à ce jour fait l’objet d’une exploitation (occupation réelle en termes de construction) avec plusieurs bâtiments, une piscine, un terrain de basket ball, des aires de jeux et des espaces verts.

Toutes les activités menées au CNRPH concourent à la réhabilitation et à la reconversion des personnes handicapées.

Il a été créé en 1971 par un prélat de nationalité canadienne, le Cardinal Paul Émile LÉGER. Il a été inauguré le 15 janvier 1972 par le Président de la République Fédérale du Cameroun, Son excellence EL HADJ AHMADOU AHIDJO comme œuvre sociale privée dénommée « Centre de Rééducation de Yaoundé »  (CRY).

En 1978, il a été cédé à l’État camerounais sous la dénomination « Centre National de Réhabilitation des Handicapés » (CNRPH) comme institution spécialisée du Ministère des Affaires Sociales.

En 2009, après trente-sept ans (37) au service des personnes handicapées physiques et moteurs, le Centre est érigé en Établissement Public Administratif à la faveur du décret n° 2009/096 du 16 mars 2009 portant création, organisation et fonctionnement du Centre National de Réhabilitation des Personnes Handicapées Cardinal Paul Émile LÉGER en abrégé CNRPH, avec une extension de ses missions à la prise en charge globale de toutes les catégories de personnes handicapées.